Fusillade de l’Arizona : Obama salue ses héros à Tucson

Mercredi 12 janvier. il est 18h à Portland et mon « show » préféré, Modern Family, va commencer. Mais écran noir sur la chaîne abc, spécialisée dans les séries TV, qui affiche, comme toutes les autres chaînes de la télévision américaine : « no signal ». Une seule possibilité ce soir devant ma télé : NBC news spécial Tucson : Barack Obama rend hommage aux victimes de la fusillade de samedi dernier et les Américains n’ont pas d’autre choix que d’écouter leur Président énoncer son discours.

Salle comble, Michelle au premier rang. Obama commence par remercier les « héros » de Tucson. Sous des tonnerres d’applaudissement, le stagiaire de Gabrielle Giffords, présent lors de la fusillade est remercié solennellement par Obama. De même pour « l’excellent citoyen » qui a réussi à arrêter le jeune killer alors qu’il s’apprêtait à recharger son arme. « You’re a hero », insiste le président américain dont la voix est couverte par une foule en délire. On se croirait à une remise des prix ou à la fin d’un gala de charité.

Puis vient le tout des six victimes. Ton solennel, silence de mort. C’est tout juste s’il n’y a pas une musique de fond quand le portrait de chaque personne décédée dans la fusillade apparaît à l’écran. Barack Obama, qui les appelle toutes par leurs prénoms a un mot pour chacun. « Chris avait tout d’un bon père de famille mais c’était surtout un excellent citoyen américain », insiste le président. « Christina, (la petite fille de 9 ans tuée d’une balle) avait foi en notre démocratie », continue-t-il, « Je veux une Amérique aussi respectable que celle que Christina imaginait ». L’Amérique a des frissons. Standing Ovation dans la salle de meeting de Tucson. Sam,14 ans est devant sa télévision à Portland. Il enregistre l’intégralité du discours à l’aide de son ipod touch :  » I like this man » dit-il, enthousiasmé par le, pourtant très long, discours. Quant à @Schmitty, sur Twitter, elle nous apprend qu’elle est « debout dans son living et qu’elle applaudit à deux mains son Président ».

Un succès pour Obama. Et comme pour couronner le tout, on apprend que « Gaby » Giffords a ouvert les yeux juste après la visite de Barack Obama au pied de son lit d’hôpital. Un messie.

0 Réponses à “Fusillade de l’Arizona : Obama salue ses héros à Tucson”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




future generation |
URSS |
La mini serre. |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Eléphantsia
| The raspoutine news
| linfoenplusur